Pharmacie Rivet

Précision  Abonné

Publié le 09/10/2014

L’ARTICLE paru dans notre dossier sur l’officine du IIIe millénaire, consacré à la pharmacie Rivet à Sommières dans le Gard (notre édition du 29 septembre, page 16), est entaché de quelques imprécisions. Tout d’abord, il y est dit que « l’agenceur n’a pas d’assurance dommage ouvrage », en réalité, nous précise Brigitte Rivet, la titulaire, l’agenceur n’était pas assuré en tant que maître d’œuvre, elle n’a donc pas pu prendre une assurance dommage ouvrage. Par ailleurs, le nom de la personne qui a assuré la signalétique de la pharmacie est François Gouraud, et non François Gros.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte