Jean-François Lacaze,

Mutuelle d’Assurance des Pharmaciens  Abonné

Publié le 23/07/2010
des pompiers interviennent devant une pharmacie incendiée dans la nuit du 05 au 06 septembre 2001...

des pompiers interviennent devant une pharmacie incendiée dans la nuit du 05 au 06 septembre 2001...
Crédit photo : AFP

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Quelle est la sinistralité moyenne des officines dans le domaine des dommages aux biens ?

JEAN-FRANÇOIS LACAZE.- Sur les 9 000 contrats d’officines en cours dans notre mutuelle, certains sinistres comme les dégâts des eaux, notamment, sont récurrents. Mais pour les gros sinistres, c’est-à-dire ceux qui empêchent l’assuré de pouvoir continuer à exploiter son officine, on n’en compte guère plus de quatre ou cinq par an.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte