L’épilogue de l’affaire Novax

Mieux vaut tard que jamais  Abonné

Publié le 11/05/2009

LE PROCESSUS de cession des actifs Novax vient de connaître son épilogue. La société Pharmagest Interactive a acquis l'essentiel des actifs mis en vente par le mandataire liquidateur, à l'exception du fichier « clients ».

Puisque « mieux vaux tard que jamais », je m'en réjouis.

Une société de la taille de Pharmagest a indiscutablement les moyens de vous permettre de retrouver rapidement l'utilisation de vos outils de communication, dans des conditions financières accessibles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte