Rénover son officine sans grever son budget

L’imagination à moindre coût  Abonné

Publié le 24/03/2011
Contraintes financières obligent, les pharmaciens ont moins d’argent à consacrer à la rénovation de leur officine, mais l’évolution du marché les force à trouver une nouvelle efficacité commerciale qu’une rénovation est à même de leur apporter. Résultat, ils demandent de plus en plus souvent aux agenceurs d’agir en tenant compte de budgets moindres. Une demande pas impossible à satisfaire. En jouant sur les postes plus facilement compressibles comme le mobilier et en pariant sur l’imagination, on peut rénover à moindre coût.
La rénovation est une mission parfois plus complexe qu’une création ou un transfert

La rénovation est une mission parfois plus complexe qu’une création ou un transfert
Crédit photo : JBCC

« LES BUDGETS des pharmaciens consacrés à la rénovation de leurs officines ont baissé de 40 % en deux ans ». Ce constat chiffré de Jérôme Gaubert, directeur commercial France de Mobil M, reflète le sentiment de nombreux professionnels de l’agencement : les pharmaciens n’ont plus autant d’argent à investir dans la rénovation de leurs officines quand celle-ci s’impose.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte