OFFICINE PRATIQUE

Les bons mots au bon moment  Abonné

Publié le 23/04/2012
Pour aborder certains sujets, l’espace de confidentialité s’impose

Pour aborder certains sujets, l’espace de confidentialité s’impose
Crédit photo : TH. KHOL

1/LE DEUIL

L’accompagnement face à la mort et au deuil est une situation difficile pour le pharmacien car il n’y est pas préparé. Il n’est pas simple de ne pas s’impliquer ou se projeter pour simplement rester dans une relation d’empathie. Il faut se souvenir que le plus souvent, les personnes qui font face à un décès ont surtout besoin d’être entendues. Être à l’écoute est donc le premier pas vers l’autre. Éviter de plaindre le patient qui vient vers vous, avoir des paroles apaisantes ou positives sans trop en faire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte