aide au suivi des patients

L’e-santé arrive en pharmacie  Abonné

Publié le 19/03/2012
L’e-santé qui était jusqu’à présent davantage un concept qu’une réalité est en train de sortir des limbes. Les pharmaciens et les médecins pourront ainsi prochainement coopérer autour d’un projet de suivi du patient grâce à un outil destiné à être mis en place dans des officines, le SYMPAD. L’initiative vient d’être retenue dans le cadre du premier appel à projet e-santé. L’e-santé quitte le monde du virtuel.
Une nouvelle façon de faire jouer l’interprofessionnalité au bénéfice du patient

Une nouvelle façon de faire jouer l’interprofessionnalité au bénéfice du patient
Crédit photo : dr

LE PREMIER APPEL à projets « e-santé n° 1 – santé et autonomie sur le lieu de vie grâce au numérique » vient de retenir 14 lauréats sur 45 candidatures reçues. Ils bénéficient d’une aide totale de 9 millions d’euros sur le programme « investissement d’avenir », financé par le grand emprunt national levé en 2010, les aides variant selon les projets de 170 000 euros à 1,7 million d’euros.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte