Equiper l'officine

Le réagencement du back-office nécessite une bonne gestion des flux  Abonné

Par
Publié le 26/10/2017
De nombreux pharmaciens ont tendance à privilégier la zone de vente dans le projet de réaménagement de leur officine. Dans ce contexte, il est indispensable de ne pas oublier le back-office et de le penser de façon à le rendre le plus efficace possible dans un espace qui a tendance à se réduire. Pour cela, il faut maîtriser la gestion des flux à l’intérieur du back-office et avec le front office. Cela nécessite de travailler chaque zone de ce back-office de la façon la plus rationnelle.

« Sous-dimensionner le back-office alors qu’on a un grand et bel espace de vente, c’est comme doter une Porsche d’un moteur de deux chevaux. » L’avertissement de Jean-Pierre Demeyere, directeur de JCDA, est clair : négliger le back-office peut être lourd de conséquences. Or, la tendance du moment, et cela depuis plusieurs années déjà, est de privilégier le front office, quitte à, dans de nombreux cas, rogner sur le back-office.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte