À la une

Inondations : la pharmacie absorbe le choc  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 10/06/2016
Dans plusieurs communes sinistrées par les fortes pluies de mai, les pharmaciens ont vécu une situation de crise. Si la plupart n'ont pu ouvrir leur officine dévastée, les autres ont pu continuer à assurer leur service auprès de la population, grâce notamment aux procédures mises en place par les grossistes-répartiteurs.
p

p
Crédit photo : DR

Établissements rendus inaccessibles, tournées déviées par les gendarmes, ou encore pharmacies inondées, le réseau pharmaceutique a été directement touché par les inondations qui ont déferlé fin mai sur la partie nord de l’Hexagone. Le premier grossiste-répartiteur de France n'a pas échappé à cet épisode météo. « Dès le début de l'alerte, nous avons mis en place une cellule de crise », explique au « Quotidien » Jean-Pierre Houssin, directeur des opérations à OCP-Répartition.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte