Agencement de l’officine

Grande distribution : les limites du modèle  Abonné

Par
Publié le 31/10/2013
Agencer pour mieux vendre, c’est d’emblée s’intéresser à ce que fait la grande distribution en matière d’agencement, elle en est le plus grand prescripteur. Les agenceurs font de plus en plus appel à ses techniques, les adaptent au besoin et avancent de plus en plus le concept d’agencement modulaire très répandu dans les grandes enseignes. Mais tout n’est pas bon à prendre.

FAUT-IL utiliser les techniques d’agencement de la grande distribution en pharmacie ? Confrontés à la nécessité de vendre mieux et plus, les pharmaciens doivent se poser la question, estime-t-on dans le milieu des agenceurs. Une question qui du reste ne concerne pas la seule nécessité de mieux vendre. « Certaines officines souhaitent vendre plus, certes, mais d’autres cherchent aussi à développer leur valeur ajoutée en matière de conseil.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte