À faire  Abonné

Publié le 16/02/2012

Évaluer les pertes liées aux ruptures.

Calculer pour chaque produit le stock nécessaire pour assurer la permanence de la vente.

Retirer du linéaire les « nanards » qui prennent de la place sans être rentables.

Faire une revue annuelle d’assortiment pour « faire le ménage ».

Donner de la visibilité (nombre de facing élevé) aux 20/80 (les 20% des produits qui font 80% des ventes).

En un mot : clarté, clarté, clarté.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2898