A éviter  Abonné

Publié le 22/04/2010

Décider des prix sans savoir comment se comportent les clients et les concurrents

Croire que les patients-consommateurs connaissent précisément les prix des produits vendus

Décider d’une stratégie globale pour l’officine (coefficient multiplicateur)

Baisser les prix sur tous les produits de l’officine sans distinction pour contrer un concurrent discounter

Ne pas accompagner une politique de prix d’un programme promotionnel

Confondre le volume vendu avec la fréquence d’achat consommateur

Ne pas afficher les prix, au risque de passer pour une pharmacie `chère’


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2744