Pour mieux numériser les ordonnances

Des scanners rapides et peu encombrants  Abonné

Publié le 28/03/2013
La numérisation des ordonnances demandée par la Sécurité sociale a amplifié et structuré le marché des scanners en officine. Ce dernier, pour répondre à la demande des pharmaciens, propose des produits qui tentent de concilier deux exigences, la rapidité et le faible encombrement. La demande s’oriente ainsi nettement vers les petits scanners feuille à feuille sous forme de barrettes. Mais les scanners doivent également assurer une numérisation de qualité suffisante pour des documents dont le poids satisfait aux exigences de la sécurité sociale. Aujourd’hui, le marché est à peu près mature, la plupart des officines sont équipées, mais des marges de progrès techniques subsistent.
Un nouvel accessoire a pris place sur les comptoirs

Un nouvel accessoire a pris place sur les comptoirs
Crédit photo : DOC. ALLIADIS

LE SCANNER est devenu un passage obligé pour les pharmacies depuis que la Sécurité sociale exige la numérisation des ordonnances. Cela ne signifie pas que le marché des scanners en officine n’existait pas avant. « Nous disposons d’une offre scanners depuis six ans déjà » révèle Fabrice Radet, responsable technique groupe de Pharmagest. Mais les exigences de l’Assurance-maladie lui ont donné une ampleur qui s’est ajustée à la taille du marché des officines françaises.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte