Un entretien avec Bernard Beuneiche, architecte d’intérieur

Conseils d’expert pour éviter l’erreur d’agencement  Abonné

Publié le 24/09/2012
Bernard Beuneiche, architecte d’intérieur spécialiste de l’agencement commercial, est également le président de l’Union Nationale des Architectes d’Intérieur Désigners (UNAID). Il explique au « Quotidien », quels sont les principaux écueils à éviter lors d’un projet d’agencement d’officine. Il dit aussi pourquoi la pharmacie se distingue des autres commerces et doit, pour cette raison, être conçue selon des règles spécifiques.
Bernard Beuneiche : " L’officine doit générer du bien-être et inspirer la confiance »

Bernard Beuneiche : " L’officine doit générer du bien-être et inspirer la confiance »
Crédit photo : dr

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Quels sont les principaux écueils à éviter en matière d’agencement d’officine ?

BERNARD BEUNEICHE.- La pharmacie évolue très vite et doit, plus que jamais, faire face à de profondes mutations. L’aménagement de celle-ci ne doit pas laisser place au hasard.

La première erreur, en se lançant seul dans l’aventure des travaux, serait de regarder les problèmes par le petit bout de la lorgnette, en oubliant certains paramètres et aussi de ne pas se poser les bonnes questions.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte