Les pharmacies cibles préférées des petits délinquants

Braquages à l’italienne  Abonné

Publié le 15/12/2014
L’an dernier en Italie, plus de 1 300 tentatives de braquages ont été enregistrées par les forces de l’ordre. Un chiffre qui inquiète les associations de pharmaciens.

C’EST VRAI, le butin n’est pas particulièrement copieux, mais les risques assez faibles justifient l’engouement des petits truands italiens pour les 18 000 officines disséminées aux quatre coins de la péninsule. Dans son dernier rapport, publié début décembre, l’Observatoire intersectoriel sur la sécurité (OSSIF), souligne l’augmentation du nombre de braquages sur la base d’une étude effectuée région par région. L’an dernier, la Lombardie a remporté la triste Palme d’Or de la région la plus touchée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte