Automates et PDA  Abonné

Publié le 26/09/2011

Crédit photo : Manrex

Les automates conçus pour les préparations de déconditionnement (PDA) n’ont pas la même implication que les automates de délivrance d’ordonnances. L’implantation est plus simple et les problèmes de connexion moins complexes car il s’agit de gérer un pilulier. « Il n’y a pas de pannes bloquantes régulières ou récurrentes avec les logiciels, tout au plus il peut se produire des décalages qui nécessitent quelques réglages, souligne Jean Baptiste Guillot Directeur général Euraf.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte