Alain Marcillac, référent sécurité de l’Ordre

« Assister au mieux les victimes »  Abonné

Publié le 09/03/2015
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Quelles sont les mesures mises en place par l’Ordre des pharmaciens pour améliorer la sécurité des officines ?

ALAIN MARCILLAC.- Depuis des années, sous l’impulsion notamment de la présidente de l’Ordre Isabelle Adenot, nous avons mis en place des fiches de déclarations d’agression, d’abord régionales pour les officinaux, puis nationales toujours pour les officinaux, et, depuis l’an dernier, pour les pharmaciens de toute section.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte