93 % des pharmaciens pensent que la présence d’un espace de confidentialité dans les officines est nécessaire*.  Abonné

Publié le 25/10/2010
*D’après une enquête Call Medi Call/« Le Quotidien du Pharmacien » menée en septembre 2010 auprès de 500 pharmaciens.

Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2784