Vaccins en rupture : où est le stock de l’État ?  Abonné

Par
Publié le 16/10/2020

Crédit photo : Phanie

Prises d’assaut depuis mardi, les pharmacies ont vendu en une vitesse record leur stock de vaccin. Face aux premières ruptures, les titulaires ne savent plus quelle attitude adopter jusqu’à leur prochain approvisionnement. Grégory Tempremant, président de l’URPS pharmaciens des Hauts-de-France, interpelle l’État sur les 30 % de vaccins supplémentaires qu’il a annoncé avoir commandés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte