Verbatim  Abonné

Publié le 31/10/2011

Xavier-Charles Nicolas (pharmacien et élu en Eure-et-Loir) : « La profession souffre d’un défaut de communication. Il faut expliquer ce qu’est le revenu du pharmacien. Ce n’est pas son pouvoir d’achat. »

Philippe Gaertner (FSPF) : « Au niveau de l’État, nos représentants ne sont pas toujours au courant des problèmes économiques rencontrés par les pharmaciens. Pour avoir une bonne idée de l’état actuel des officines, il faut regarder les chiffres du retour sur investissement auquel on doit s’attendre lorsqu’on veut s’installer. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte