MDL (suite)

Plaidoyer pour le paiement à l’acte  Abonné

Publié le 21/02/2010

LA MDL n’a pas été proposée par la profession. Elle a été imposée par les ministres de la Santé et des Finances de l’époque, qui pensaient que le pharmacien gagnait trop d’argent. D’un seul coup, on a eu des conséquences dramatiques sur l’économie : dégringolade de la marge et baisse de la qualité de l’acte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte