Une mise en garde de l’USPO

« Non à une baisse de marge »  Abonné

Publié le 27/02/2012

PLUTÔT satisfait des négociations portant sur les nouvelles missions, Gilles Bonnefond est, en revanche, en colère en ce qui concerne le volet rémunération. « Le calendrier n’est pas tenable », lance le président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). D’autant que, selon lui, la caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM) envisage d’assortir la mise en place d’honoraires de dispensation d’une diminution de la marge.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte