Économie, décrets en attente, convention pharmaceutique…

L’USPO veut renouer le dialogue  Abonné

Publié le 10/02/2011
L’année 2011 sera « chargée », promet l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). Reprise des négociations sur l’évolution de la rémunération, renouvellement de la convention avec l’assurance-maladie, parution du décret sur le pharmacien correspondant : les dossiers « chauds » ne manquent pas, même si leur traitement est, pour le moment, au point mort. Et si rien n’avance dans les prochaines semaines, son président délégué, Gilles Bonnefond, semble déterminé à entamer un nouveau bras de fer avec le gouvernement. Pour l’heure, le syndicat lance un observatoire pour évaluer les difficultés d’approvisionnement en médicaments dans les officines.
Gilles Bonnefond appelle à la reprise des négociations

Gilles Bonnefond appelle à la reprise des négociations
Crédit photo : S TOUBON

DE PLUS EN PLUS d’officinaux rencontrent des difficultés d’approvisionnement. Ruptures de stock chez le fournisseur, pratiques commerciales litigieuses (voir « le Quotidien » du 3 février) ou difficultés de paiement de certains pharmaciens… L’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) souhaite y voir plus clair. Afin de dresser un état des lieux, le syndicat met en place à partir d’aujourd’hui un observatoire sur les ruptures d’approvisionnement dans les officines.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte