Honoraires de dispensation

L'USPO ne veut pas qu'on touche à l'arrêté de marge  Abonné

Par
Pascal MARIE -
Publié le 05/09/2019

Alors que l'assurance-maladie compte récupérer 150 millions d'euros d'excédent liés aux honoraires de dispensation des médicaments spécifiques (« voir article abonné »), d'ici à fin 2020, l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO) refuse toute modification de l'arrêté de marge, comme elle l'a réaffirmé dans un communiqué.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte