Dispensation sans ordonnance

La DGCCRF conteste l’honoraire  Abonné

Publié le 05/10/2015
Faut-il faire payer l’honoraire de dispensation aux patients lorsque ceux-ci achètent des médicaments de prescription médicale facultative sans ordonnance ? Si le ministère de la Santé affirme que « oui », celui de l’Économie ne semble pas être sur la même longueur d’onde.

La DGCCRF* conteste la facturation de l’honoraire de dispensation en cas de délivrance hors prescription. Plusieurs confrères auraient reçu la visite d’inspecteurs de l’institution rattachée au ministère de l’Économie, indique l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF). Pourtant, du côté du ministère de la Santé, la chose est entendue. La réforme de l’honoraire « s’applique à l’ensemble des médicaments remboursables, qu’ils aient été prescrits ou non », peut-on lire sur le site Médicaments.gouv.fr.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte