La chaîne du médicament dans la tourmente  Abonné

Publié le 05/10/2015

Les officinaux ne sont pas les seuls à être inquiets des mesures prévues dans le prochain PLFSS. C’est toute la chaîne du médicament qui se dit fragilisée par les dispositions envisagées par le gouvernement. La Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP) estime ainsi que les mesures de baisses de prix des médicaments se traduiront par une diminution des ressources des entreprises de la répartition d’au moins 50 millions d’euros. « Cette baisse continue place aujourd’hui les grossistes-répartiteurs dans une situation économique critique, déplore la CSRP.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte