Claude Japhet, président de l’Union nationale des pharmacies de France

« Il faut redonner de la linéarité à la MDL »  Abonné

Publié le 08/07/2010

Crédit photo : S. toubon

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIENS. - Quelle est l’origine de votre mécontentement ?

CLAUDE JAPHET. - Nous avions eu une première réunion avec les pouvoirs publics à la fin du mois de mai pour discuter de l’évolution de notre rémunération et de notre marge. Nous devions nous revoir le 22 juin, mais la réunion a été reportée sous prétexte que tous les arbitrages n’étaient pas prêts. Finalement, on nous convoque le 1er juillet pour nous annoncer qu’aucune décision concrète n’a été prise et qu’il ne faut rien attendre avant la fin août.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte