À la une

Euro 2016 : des pharmacies hors jeu  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 09/06/2016
L'Euro 2016 de football qui s'ouvre demain aurait pu remonter le moral des pharmaciens parisiens, éprouvés par les attentats de novembre et les manifestations de mai. Pourtant, les mesures de sécurité prévues autour des fameuses fan zones, risque de rendre, au contraire, l'événement pénible pour les professionnels.
Fan zone

Fan zone
Crédit photo : AFP

Il ne leur manquait plus que l’Euro. Les pharmaciens parisiens avaient déjà encaissé une baisse de 30 % de leur activité depuis le début de l’année, conséquence de la désertion des touristes étrangers effrayés par les attentats du 13 novembre. Par la suite, les pharmacies situées dans le sillage des manifestations contre la loi travail ont subi pendant plus de six semaines jets de pierre et tags en tout genre (« le Quotidien » du 9 mai).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte