Convention

Dernière ligne droite  Abonné

Par
Christophe Micas -
Publié le 24/04/2017
Entre les deux tours de l'élection présidentielle, les syndicats d’officinaux et l’assurance-maladie ont rendez-vous pour une nouvelle séance de négociation conventionnelle. Si de nombreux points semblent d’ores et déjà actés, les positions divergent toujours sur le montant de l’enveloppe nécessaire à l’évolution de la rémunération.

Depuis hier soir, ils ne sont plus que deux à pouvoir prétendre gagner la course à l’Élysée. Quel que soit le candidat élu le 7 mai, « nous souhaitons montrer que la profession a envie de se réformer et qu’elle a compris la nécessité de s’adapter aux nouvelles attentes des patients », déclare Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). Pour cela, il faut donc « modifier le métier et la rémunération », ajoute-t-il. C'est tout l'enjeu de la convention actuellement en discussion.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte