Baisses de prix, remise en cause du monopole

Avis de tempête sur la pharmacie  Abonné

Publié le 15/07/2013
L’été ne sera pas de tout repos pour l’officine. Le chantier de l’honoraire n’est toujours pas achevé et la rémunération reste entièrement liée aux prix et aux volumes. Un coup dur pour la profession, alors que le prochain budget de la Sécurité sociale devrait donner un nouveau tour de vis au poste Médicament. Dans le même temps, le monopole pharmaceutique subit une nouvelle attaque. Sale temps !
Dans un climat morose, la question du monopole est de nouveau posée

Dans un climat morose, la question du monopole est de nouveau posée
Crédit photo : S TOUBON

LE DRAPEAU n’est pas encore au rouge. Mais l’avis de tempête n’est pas loin. Tandis que les négociations sur la mise en place d’honoraires de dispensation n’ont toujours pas abouti (voir encadré), l’assurance-maladie vient de présenter une série de propositions dans le cadre de la préparation du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2014. Sans surprise, malheureusement, la CNAM*, envisage encore d’aller puiser quelques économies du côté du poste Médicament.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte