Transferts

Une mise en garde de l’APR  Abonné

Publié le 20/04/2015

L’ASSOCIATION de pharmacie rurale (APR) est satisfaite à plus d’un titre. Ni la loi de Santé, ni la Direction générale de l’offre de soins ne sont revenues sur une augmentation du nombre d’officines et sur le principe des critères démographiques. Elle se félicite également des résultats de l’enquête sur les territoires fragiles qui démontrent une bonne répartition des officines, à quelques exceptions près. Pour autant, ces cas particuliers ne doivent pas favoriser des transferts vers des communes de moins de 2 500 habitants situées en zone fragile.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte