À la Une

Rémunération : qui a raison ?  Abonné

Par
Publié le 19/03/2018
L’avenant définissant la ROSP générique pour 2018 prévoit une diminution de 25 millions d’euros du montant accordé au réseau pour la substitution. Cette réduction, qui s’ajoute aux baisses de prix d’ores et déjà prévues pour cette année, inquiète la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). De son côté, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine croit dans l’efficacité de la réforme de la rémunération qu’elle a conclue cet été avec l’assurance-maladie pour redonner du souffle à l'économie officinale.
tab

tab
Crédit photo : Caroline Victor-Ullern

chiffres

chiffres
Crédit photo : VICTOR DE SCHWANBERG/SPL/PHANIE

Après l’avenant n° 11, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) vient de signer seule avec l’assurance-maladie l’avenant relatif à la ROSP génériques pour 2018, qui porte notamment l’objectif national de substitution à 90 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte