À la Une - Présidentielle 2017

Qualité, services, proximité : l'officine selon Macron

Par
Christophe Micas -
Publié le 18/04/2017
Soulignant que le pharmacien est le « gardien des poisons », Emmanuel Macron considère que le monopole pharmaceutique constitue un des piliers de cette responsabilité. Toutefois, le candidat d’En marche ! indique que, s’il était élu, il engagerait une concertation avec l’ensemble des professionnels concernés sur la question de la vente de médicaments hors de l’officine sous la responsabilité d’un pharmacien. En ce qui concerne l’autorisation de chaînes, l’ancien ministre de l’Économie estime qu’elles n’apportent pas de plus values en termes de prix proposés et présentent un risque pour le maillage territorial. Entretien.
Macron

Macron
Crédit photo : Soazig de la Moissonnière

Le Quotidien du pharmacien. - Quelle doit être, selon vous, la place du pharmacien dans le système de santé français ?

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)