Près de 280 millions d’euros sur trois ans  Abonné

Publié le 25/03/2019

La réforme du mode de rémunération prévue par l’avenant n° 11 consiste à modifier les paramètres de la marge dégressive lissée (MDL) en même temps que de nouveaux honoraires apparaissent. Entre 2018 et 2020, la réforme doit apporter 215 millions d’euros au réseau, auxquels il faut ajouter environ 65 millions d’euros grâce aux nouvelles missions (tels les bilans de médication) et la revalorisation des entretiens pharmaceutiques, des indemnités tiers payant, des équipements des officines ou encore de la permanence des soins.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte