À la une

Où est passé l’esprit du 30 septembre ?  Abonné

Publié le 28/09/2015
Fragilisés par de nombreuses baisses de prix sur les médicaments et le nouveau tour de vis qui se profile pour 2016, les pharmaciens avaient prévu de montrer une nouvelle fois leur mécontentement. Mais la mobilisation devrait être nettement moins massive que l’an passé. Et les actions éparpillées, faute d’unité syndicale.

Face aux nouvelles coupes drastiques qui s’annoncent sur le poste médicament, la profession envisageait d’alerter la population sur les dangers qui planent sur le réseau officinal. L’idée était de réitérer le grand élan de mobilisation de l’année dernière où la quasi-totalité des officines avaient maintenu leur rideau baissé et où plusieurs milliers de pharmaciens avaient battu le pavé un peu partout en France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte