Bilan - Octobre 2014

L’officine écartée de la loi Macron

Publié le 31/12/2014
Tandis que les pharmaciens se mobilisent pour dénoncer le projet de réforme des professions réglementées, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, opère un nouveau tour de vis sur le médicament. Son projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2015 pourrait ainsi coûter au moins 400 millions d’euros au réseau, estime Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF).

Dans ce contexte, l’annonce du ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, de ne pas intégrer les dispositions concernant l’officine dans sa future loi pour l’activité et l’égalité des chances économiques mais de les transférer dans la future loi de santé de Marisol Touraine, fait figure de bonne nouvelle. Une loi qui pourrait aussi permettre aux pharmaciens de vacciner, comme le propose la ministre de la Santé. Des orientations confirmées par Jean Debeaupuis, directeur général de l’offre de soins, lors du 67e Congrès national des pharmaciens, à Cannes-Mandelieu.


Source : lequotidiendupharmacien.fr