Les pharmaciens et la télémédecine  Abonné

Publié le 14/11/2013

C’est l’une des satisfactions du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2014 pour la profession : l’intégration des officinaux dans les expérimentations sur le financement d’actes de télémédecine, à partir du 1er janvier 2014. « L’officine est un bon endroit pour faire de la télémédecine », affirmait d’ailleurs Philippe Gaertner, lors du dernier congrès national des pharmaciens, à Lyon.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte