Dossier groupements et enseignes 2015

« Le groupement est l’avenir de la pharmacie »  Abonné

Publié le 12/10/2015
Comment, au-delà des simples groupements d’intérêt économique (GIE), attirer les jeunes dans des structures ayant également une vision globale de la pharmacie ? Interview croisée de Pascal Louis, président du Collectif national des groupements de pharmaciens d’officine (CNGPO) et de Christian Grenier, président de la chambre syndicale Federgy.
Le Quotidien du pharmacien. La question du renouvellement des adhérents est-elle souvent évoquée dans les collectifs de groupements ?

Pascal Louis. Il faut tout d’abord rappeler que les groupements totalisent au moins les quatre cinquièmes des officines, il reste donc peu de marge de manœuvre pour recruter de nouveaux membres. Quand il est abordé, ce sujet l’est discrètement et en tout état de cause il n’est pas traité directement puisqu’il relève de stratégies propres à chaque groupement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte