Le casse-tête du financement de l’innovation  Abonné

Publié le 09/07/2015

ALORS QUE les négociations débutent autour du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2016 (PLFSS 2016), le directeur de la Sécurité sociale, Thomas Fatome, et le président du Comité économique des produits de santé (CEPS), Dominique Giorgi, livrent leurs pistes de travail. L’objectif est clair : le contexte contraint nécessite de faire des économies pour financer l’innovation. Dominique Giorgi souligne que, en vingt ans, pas un seul médicament innovant (ASMR 1, 2, 3) n’a manqué au patient français. « C’est un élément extrêmement positif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte