Honoraires de dispensation

L'assurance-maladie veut rapatrier 150 millions d'euros dans ses caisses  Abonné

Par
Pascal MARIE -
Publié le 02/09/2019
L'équilibre économique de l'avenant numéro 11 est-il menacé ? C'est ce qu'estime, en tout cas, Nicolas Revel, directeur général de la Caisse nationale d'assurance-maladie, qui a réuni les syndicats à ce sujet le 27 août.
Revel

Revel
Crédit photo : S. Toubon

Les montants alloués aux honoraires de dispensation « seraient dépassés si les choses devaient rester en l'état ». Selon les comptages de la CNAM, la surperformance atteindrait 150 millions d'euros, fin 2020. Les estimations pour la fin de l'année prochaine sont donc plus importantes que prévu pour l'assurance-maladie. Légèrement inférieurs, les calculs réalisés par la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) s'élèvent, eux, à 130 millions d'euros : 65 millions d'euros pour 2019 et la même somme pour l'année suivante.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte