La suppression de la vaccination à l’officine inquiète le CNGPO

Publié le 24/03/2015

La suppression du projet de loi de santé de la vaccination par les pharmaciens passe mal du côté du Collectif national des groupements de pharmaciens d’officine (CNGPO). À ses yeux, ce débat peut mettre en péril les opérations misant sur l’inter-professionnalité développées ces derniers temps. Sans parler des risques pour la santé publique, alors même que la couverture vaccinale recule dans l’Hexagone. Pour son président, Pascal Louis, la coordination entre les professionnels de santé concernés est la solution pour améliorer cette couverture vaccinale.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)