Grippe, pneumocoque, immunodépression : la triade infernale  Abonné

Publié le 15/12/2014

Le pneumocoque, dont les infections sont présentes toute l’année, est la bactérie la plus fréquemment en cause dans les coïnfections bactériennes de la grippe. Surinfection bactérienne qui est une cause majeure d’hospitalisation et de décès d’un patient souffrant d’une infection virale grippale initiale.

Quelle que soit l’origine de l’immunodépression (transplantations, traitement immunosuppresseur, corticothérapie, biothérapies, chimiothérapie anticancéreuse…) ce type de patients est plus exposé que les autres à faire des formes graves.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte