En cas de pandémie  Abonné

Publié le 28/04/2014

La capacité de vaccination par les pharmaciens serait alors dépassée et des sites de masse deviendraient indispensables. Mais l’officine resterait un lieu de stockage et l’administration à la pharmacie pourrait être assurée par vacation du personnel infirmier pour les personnes se déplaçant difficilement. Cette organisation aurait l’avantage de garantir la sécurité (logistique du froid), la traçabilité des produits et des actes (système d’information intégré), la productivité (organisation en file avec séquençage des opérations) et le confort (proximité, familiarité).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte