Réforme de la rémunération officinale

Du premier bilan à la réouverture des négos  Abonné

Par
Publié le 06/01/2020
Véritable « crash test » pour l’avenant 11 déployé au début de l’année dans toute l’envergure de ses mesures, l’année 2019 aura été ponctuée par un recalibrage de l’honoraire spécifique, quelques clauses de sauvegarde mais aussi par un solde positif pour la plupart des officines, si l’on en croit la synthèse du premier observatoire de la rémunération officinale.
Rémunération

Rémunération
Crédit photo : S. Toubon

An II de la réforme introduite par l’avenant 11, 2019 aura été marquée par l’arrivée en janvier de l’honoraire de dispensation pour l’exécution de toute ordonnance (0,51 euro TTC), de l’honoraire lié à l’âge (patients de moins de 3 ans ou plus de 70 ans) (0,51 euro TTC) et de l’honoraire pour toute exécution d’ordonnance comportant un ou plusieurs médicaments spécifiques (2,04 euros TTC). Trois nouveaux honoraires qui permettent aux pharmaciens de franchir une étape supplémentaire vers la déconnexion de leur rémunération du prix du médicament.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte