Les médecins se déplacent, de jeunes pharmaciens arrivent

À Dieppe, les officinaux résistent à la crise  Abonné

Publié le 06/10/2014
Dieppe, petite ville balnéaire de prés de 33 000 habitants, bénéficie d’une grande plage de galets et d’une très belle pelouse en front de mer qui lui donne des airs d’Angleterre. La cité a connu son heure de gloire quand les Anglo-Canadiens ont décidé d’y tenter un débarquement à l’été 1942. Ce fut un échec. Aujourd’hui, la ville connaît une nouvelle crise économique, en plein renouveau de sa population de pharmaciens…
Deux jeunes associés ont repris avec enthousiasme la Grande Pharmacie de la place Nationale

Deux jeunes associés ont repris avec enthousiasme la Grande Pharmacie de la place Nationale
Crédit photo : CLAUDE SOKOLSKI

PENDANT très longtemps, le centre-ville de Dieppe a concentré la quasi-totalité des officines. Les habitants des quartiers excentrés venaient y chercher leurs prescriptions. Mais les choses ont changé après la seconde guerre mondiale. Avec le développement de lotissements périurbains, des villages se sont développés. Des pharmacies s’y sont installées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte