Château Chinon, première sous-préfecture sans médecin

Publié le 09/02/2015

Depuis le 31 janvier, la sous-préfecture de la Nièvre est sans médecin généraliste. En un an, ce territoire de 3 000 à 4 000 habitants a vu disparaître un à un, ses quatre praticiens. Les deux derniers, harassés par les gardes, sont allés s’installer dans le département voisin. Sans médecin, ni même de services d’urgences la nuit et le week-end, les habitants doivent aujourd’hui consulter à une vingtaine de kilomètres de là. Pour les deux pharmacies de la commune, cette contrainte s’est traduite par une chute très nette d’activité.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)