Prise en charge des douleurs neuropathiques

Une étude pour valoriser le rôle prépondérant du pharmacien  Abonné

Publié le 25/06/2015
Autrefois mal considérées car subjectives, les douleurs neuropathiques sont aujourd’hui mieux évaluées et mieux traitées grâce aux progrès scientifiques. L’étude Tempo, actuellement en cours, vise à mettre en évidence le rôle du pharmacien dans la prise en charge de ces douleurs chroniques très spécifiques.

C’EST EN 1994 que les douleurs neuropathiques ont été définies comme une douleur initiée ou causée par une lésion primitive ou un dysfonctionnement du système nerveux. En vingt ans, la découverte de molécules innovantes (gabapentine, prégabaline) et l’explosion de travaux cliniques et précliniques ont permis d’accroître l’intérêt pour cette pathologie longtemps considérée comme marginale car il n’existe pas de biomarqueurs de la douleur mais uniquement des signes cliniques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte