Refus de conseiller de la pseudoéphédrine

Une démarche qui fait réagir la Toile  Abonné

Par
Christophe Micas -
Publié le 16/01/2017
L’initiative du titulaire bordelais François Couchouron de ne plus conseiller à ses patients des produits à base de pseudoéphédrine a suscité de nombreux commentaires sur notre site lequotidiendupharmacien.fr. Florilège.

Installé à Bordeaux, François Couchouron a décidé de ne plus proposer de médicaments à base de pseudoéphédrine dans son rayon conseil (« le Quotidien » du 12 janvier).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte