Un système lourd et chronophage  Abonné

Publié le 12/12/2011

« Le lancement des projets des URPS va prendre plus de temps que ce qui était prévu », remarque Jean-Luc Audhoui, président de la commission de coordination des URPS au sein de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). Parmi les causes de ce retard, le financement arrive en tête, puisque les URPS n’ont pas touché la totalité de leur budget 2011.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte