Éducation thérapeutique des patients ostéoporotiques en Lorraine

Sur la piste du réseau Sioux  Abonné

Publié le 31/10/2013
Destiné à améliorer le suivi et l’observance des patients souffrant d’ostéoporose, un réseau associant l’hôpital de Metz, les médecins libéraux et les pharmaciens d’officine du secteur, entend non seulement faire œuvre de santé publique, mais aussi stimuler la coopération entre les professionnels de santé autour de l’observance des traitements.

CRÉÉ par les Unions régionales des professions de santé (URPS), médecins et pharmaciens, de Lorraine, le réseau « SIOUX » (Suivi intégré de l’ostéoporose par les URPS-X) part d’un constat médical : plusieurs traitements permettent de réduire efficacement le risque de fractures chez les patients ostéoporotiques, mais la plupart des patients les abandonnent trop tôt car ils les jugent contraignants ou n’en perçoivent pas les avantages. Or un traitement n’a d’intérêt que s’il est pris régulièrement pendant au moins trois ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte