Plus de 200 cas par an en France

Sensibiliser les parents au syndrome du bébé secoué  Abonné

Publié le 29/06/2009
Prendre un enfant dans ses bras, le câliner, l’embrasser sont les gestes affectueux et quotidiens des parents. Mais il arrive, dans certaines circonstances, qu’une perte de contrôle de soi induise chez eux un geste aux conséquences redoutables : le secouement du bébé. On dénombre en France chaque année au moins 200 cas de syndrome du bébé secoué.
Pour sensibliser les mamans au syndrome, une plaquette d'information est glissée dans le carnet...

Pour sensibliser les mamans au syndrome, une plaquette d'information est glissée dans le carnet...
Crédit photo : Geluck

UN BÉBÉ SECOUÉ est un bébé dont la tête a subi plusieurs secousses répétées dans un temps très proche. Ces secousses provoquent des cisaillements de veinetons dans la boîte crânienne. « Ce mécanisme physiopathologique induit un hématome sous-dural, des hémorragies de fond d’œil, sans lésions traumatiques externes », souligne le Dr Caroline Mignot, pédiatre à l’hôpital Necker.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte